Introspection

Accoster sur les rives du temps
Respirer l’air de ce soir de lune
Observer cette nature envoûtante
Libre de vivre ici ou là sereinement
Toutes ces étoiles dans la tête
Dansent au chant du vent
Tout mon être plonge dans la volupté
Des livres et des fées m’entourent
L’île de mon âme prend vie
Des couleurs, de l’eau
Des rires, ma famille
Au cœur de moi-même
Mon regard tourné vers l’océan
De la brise, un courant fort
Pour un seul cap celui du bonheur
Le cahier gris devient bleu azur…

Paris s’illumine
Comme le sel de mes racines
La seine, les quais
Le carrefour des temps sublimes
Mon corps te dessine
Comme une ombre éphémère
Dans la vie, dans la nuit
Un battement d’elle sur mon sillage
Telle une étoffe vacillante
Dessiner ton visage
Sur les contours d’un chevalet
Respirer ce parfum
D’opium et d’envies
Un jour à Châtelet
Un autre à Villiers
Liberté chérie

Au soir des jours
L’horizon scintille toujours
Aucune vibration
Le silence
L’écho des sens
Le destin se balance
Décrypter la lueur des étoiles
Pour sembler deviner l’infini
Etre dans la vie
Pour faire fusionner son âme
Avec ce serpent qui danse
Au beau milieu de mes mots
Au pied de mes rimes
Avec ce désir de vivre l’ultime
Un peu plus loin vers les rives
Des bonheurs intenses et absolus.

MioModus.

Publié dans Art, books, Essai, photo, Poésie | 1 commentaire

Le destin du voyageur

Au ciel des vies
L’astre illumine

Des temps, des perles de lune
Un royaume sur l’incompris
Le souffle est éphémère
Mais l’âme est infinie

Au soir des rives
La fée des courants se meurt

Ressac, renaissance
Au commencement était la terre…

De la vitesse à ciel ouvert
Dans le nu des sens
Sur un lac gelé
Ou sur des vagues déchaînées

Se tenir debout
Sous la pluie le fou

MioModus.

Publié dans Art, books, Essai, photo, Poésie | 1 commentaire

Ombre des vides

Souffle des vents
Comète filant dans le ciel
De cette nuit martienne
Racine carrée des conquêtes

Le temps s’arrête – L’autre part.

Dérive des continents
Lave déchirant les sols
De ce monde déclinant
Division infinie des particules

Les images filent – L’autre rêve.

MioModus.

Publié dans Art, books, Essai, photo, Poésie | 1 commentaire

Dans l’œil des cyclones

L’amour s’est envolé

Comme un temps déchiré

Mais les couchers de soleil

Ont tout recollé

 

Morceaux brisés de la soif d’aimer

Pour tout recommencer

J’ai crié

Comme un condamné.

MioModus.

cyclone-2100663_1920

Publié dans Art, books, Essai, photo, Poésie | 1 commentaire

Le Paris de tous nos matins

Au cœur de ma ville
Je nage de mes clignements de paupières

La nuit ta lumière me berce me repositionne
Cap au nord, au sud
A la dérive le bruit de tes pas

Ta démarche est celle d’une reine
De ton abîme
Je devine
La crue des sens

En vol sans boussole tu éloignes mes doutes
Les rives de mon océan
Les racines du temps

Au lever du jour
Je marche sur des sables mouvants

Un pont se construit
Il me mènera des limbes à tes bras
Du tonnerre au soleil de l’été
Au repos de l’âme
A nos libertés retrouvées !

MioModus.

Publié dans Art, books, Essai, photo, Poésie | 1 commentaire

La route des anges – le jour d’après

Regards perdus dans la cité. Et si on regardait le ciel d’en bas ? Applaudir à n’en plus finir ceux qui partent sur la route des anges. Le jour d’après, comment va notre vie ?

Apprendre à vivre sur ces terres désenchantées. Si seulement il suffisait d’un peu d’eau pour se frayer un chemin à travers la roche. Et pourtant ? Qu’est ce qui peut bien résister à l’océan ?

Voici venu le temps d’espérer, aux étoiles dansant sur la Voie lactée, à ma fille, à mon fils, à nos enfants qui sauront dénouer les figures, les postures imposées par une société épuisée de se multiplier du mauvais côté !

Redonnons de la place aux sentiments ! Des mots simples pour une vie paisible à contempler ce qui n’est pas encore sali et protéger le sable, les dunes, les falaises, les points de vue sur la beauté du monde.

MioModus.

Publié dans Art, books, Essai, photo, Poésie | 2 commentaires

L’aube des sens

Sur un signe de notre vieille planète, j’ai construit des brumes pour me plonger dans l’ivre réel – de ces matins qui se livrent à l’essence de mes conquêtes.

Lancé dans le vide sans même savoir sur quel versant j’allais verser, à l’aube des sens, le baiser du destin semble être destiné à mes lèvres affamées ! Ce paysage n’est-il pas le lieu rêvé pour un vol plané ?

Les poumons remplis par cet air, à cette altitude, me plongent dans un état proche de l’euphorie. Je me sens malgré tout si petit dans cette immensité, dans ce champs de bonheur hérité d’un chaos pas si loin…

Et si tout devait à nouveau exploser ? Et si la terre devait enfin se libérer ? Un ciel rouge, signe des passions ardentes, quelques nuages pour sublimer l’instant – je m’élance pour atteindre les sommets et voir ce monde derrière le monde.

MioModus.

 

aube des sens -MioModus

 

Publié dans Art, books, Essai, photo, Poésie | 2 commentaires

Voler de nuit

Doux son d’un moteur vrombissant au cœur de la nuit pour des destinées sublimes, les cheveux au vent comme les voiles sur l’océan. Mais où est donc cette plage de rêve ?

Au sud de mes envies je m’y enfuis seul pour profiter des parfums et remettre mes sens en éveil. Je me souviens de ce café où j’ai tant ri avec toi et où je t’ai aimé juste au bout du quai ! Tu flottes encore dans l’air ma sirène des mers !

Tu es et tu resteras à jamais mon sextant, nos âmes sont belles et restent libres de croiser sur cent mille bras de mers. Pourquoi se priver d’être ce fil rouge ?

Faut-il devenir sourd à ce point pour oublier d’être humain ? Je me dispense à cette distance de parcourir le même chemin. A la recherche de la source, l’estuaire n’est plus très loin…

MioModus.

Publié dans Art, Essai, Poésie | 1 commentaire

Un pont entre deux rives

Il faut du courage pour emprunter certains axes dans la brume, l’aventure sur l’orient – Suis-je le messager ?

Sur ce bassin où j’ai voulu encrer mes limites. Non loin l’océan, ce compagnon de vie répare sans condition mes inerties.

Il faut de la force pour respirer sur le bitume et ces trottoirs désertés, l’émotion sur la dune – Suis-je le passager ?

Un pont entre deux rives que je vais emprunter. A l’aube, seul avec l’ombre de mes doutes, ce passage semble irréel.

MioModus.

Publié dans Art, Essai, Poésie | 1 commentaire

La traversée

Au loin j’aperçois une terre sublime, pas très loin de Madrid. Dans le ciel, une boule de feu scintille et se reflète amoureusement sur la mer. C’est le signe des temps, loin des doutes et de la colère.

Je t’imagine nue dans la lumière, à l’abri des turbulences de toutes ces années. C’est un sublime habit qui te protègera invariablement des vents contraires, de ceux qui veulent te ramener à l’intérieur.

Trop jaloux de cette lumière que tu apprivoises si facilement et qui sublime ta beauté. Me vient l’idée de te coucher sur le papier en noir et blanc pour incruster l’instant au cœur de mon océan.

De mémoire de contemplateur des moments, celui-ci est hors du temps, une étoile filante en arrière plan faisant vœu d’une éternité charnelle. Je reste là à m’imaginer te regarder mais la chaleur t’a subitement fait t’évaporer dans un nuage d’amour.

MioModus.

Publié dans Essai, Poésie | 1 commentaire